Coordonner soins et accompagnement social. Une fonction ? Un métier ?

Mardi 26 mai 2009 - IRTS - Site de Montrouge _ Mercredi 27 mai 2009 - Institut Mutualiste Montsouris

Ces deux journées sont organisées par l’Institut Régional du Travail Social (IRTS), l’Ecole Supérieure de Travail Social (ETSUP), la Mission Nationale d’Appui en Santé Mentale (MNASM) et avec le partenariat de la Fédération d’Aide à la Santé Mentale (FASM Croix Marine) et le Dispositif public régional au service des professionnels et des institutions en charge d’enfants et d’adolescents en difficulté (DERPAD) et des institutions en charge d’enfants et d’adolescents en difficulté.

Suite au Forum organisé par les mêmes partenaires en mai 2006 sur le thème « Action sociale et santé mentale, mariage d’amour ou mariage arrangé ? », plusieurs axes de réflexion sont proposés cette fois autour des enjeux et des outils de la coordination, ainsi que de leurs implications en termes de formation.

Ces questions sont au centre des préoccupations des personnes en difficulté, quelle que soit la nature de celles-ci : problèmes de santé, d’insertion sociale et professionnelle, etc.

A l’heure où se profilent les agences régionales de santé (ARS) et où se développent les groupements de coopération, les politiques publiques sont à l’heure du décloisonnement, de la transversalité. De toutes parts s’exprime un sentiment d’échec face à une organisation de la protection sanitaire et sociale compartimentée en tuyaux d’orgues. L’insatisfaction qui en résulte s’est retrouvée dans différents secteurs, notamment dans le cadre des travaux du Grenelle de l’insertion, avec la notion de référent unique.

Alors, après le deuil des populations-cibles, comment situer les identités professionnelles ? Comment équilibrer la reconnaissance de compétences professionnelles spécifiques - ce que l’on appelle des « cœurs de métiers » - et la transversalité liée à des formations généralistes ?

Comme l’a indiqué le Conseil supérieur du travail social dans sa contribution au Grenelle de l’insertion en juin 2008, la juxtaposition d’organisations, de formations, d’actions déclinées en dispositifs, mesures ou prestations conduit à l’édification de systèmes complexes dont plus personne n’a la maîtrise. Il est donc nécessaire d’agir sur le décloisonnement et le partage de compétences pour favoriser l’articulation entre intervenants multiples de culture différente dans un contexte institutionnel et financier qui ne facilite pas leur travail en commun.

Enfin, puisque la coordination entre les acteurs est nécessaire, il ne s’agit pas de créer un nouveau métier (de coordination), mais de former ceux qui le souhaiteront, quel que soit le métier initial, à exercer une fonction de coordination, fonction plus facilement abordable si l’échange des expériences et des cultures a été effectif dans les formations.

Dans cette perspective, nous nous pencherons, notamment, sur le case management, qui pourrait correspondre à ce que l’on appelle en France le travail d’un référent. Là encore, l’objectif est de dépasser la fragmentation des services sanitaires et sociaux, en ajustant au mieux les réponses à des besoins individuels complexes et fluctuants. Le case management est défini comme une sorte de « courtage » : non un service direct, mais un ensemble de fonctions assurées par un même intervenant : évaluation des besoins, élaboration d’une stratégie, démarches auprès de différents services, négociation, défense des droits...

PROGRAMME - Mardi 26 mai 2009 - IRTS - Site de Montrouge

Accueil
par Hugues Dublineau, Président de la Fondation ITSRS

Les enjeux de la coordination des actions et des dispositifs

  • Psychiatrie et santé mentale : Serge Kannas, Mission Nationale d’Appui en Santé Mentale (MNASM)
  • Secteur social et médico-social : Marcel Jaeger, Institut Régional du Travail Social (IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne)

La coordination dans différents dispositifs. Volet N°1
Animation : Anne Veber, MNASM

  • Le case management ou gestion des cas : Saïd Acef et Cécile Petitqueux-Glaser, Réseaux de santé Aura 77 et Prépsy
  • La coordination des interventions à l’échelle d’un territoire de santé, dans le cadre du Réseau de Promotion de la Santé Mentale Sud Yvelines (RPSM 78) : Mickaël Robin

La coordination dans différents dispositifs. Volet N°2
Animation : Brigitte Cheval, Ecole Supérieure de Travail Social (ETSUP)

  • Coordination des services sociaux : Christine Garcette, Comités départementaux de liaison et de coordination des services sociaux (CLICOSS 93)
  • Coordination dans le plan Alzheimer et pour les personnes âgées : Anne Kieffer, Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées (CNSA)
  • Les maisons des adolescents : Patrick Cottin, MDA Nantes

La coordination au regard de la place accordée à l’individu et au collectif
Animation : Raymond Lepoutre, MNASM

  • Hélène Strohl, Inspection générale des affaires sociales (IGAS)
  • Maryvonne Lyazid, adjointe du directeur général à la Fondation Caisse d’Epargne pour la solidarité

PROGRAMME - Mercredi 27 mai 2009 - Institut Mutualiste Montsouris - Salle des conférences

La coordination dans différents dispositifs. Volet N°3
Animation : Chantal Goyau, ETSUP

  • Pierre Schneider, coordonnateur d’équipe pluridisciplinaire de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de Nancy (MDPH)
  • Maxime Calvet et Jean-Jacques Valentin, Dispositif public régional au service des professionnels et des institutions en charge d’enfants et d’adolescents en difficulté (DERPAD)

Coordination et formations : expériences et témoignages...
Animation : Bernard Durand, Président de la Fédération d’Aide à la Santé Mentale (FASM) Croix Marine

  • Gilles Poutou, Université Marne-la-Vallée
  • Monique Lips, Etablissement Public de Santé Mentale (EPSM) de Lille et Lydie Leroy, Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS)
  • Jean-Vincent Trellu, Institut Régional du Travail Social (IRTS Bretagne)

Une nouvelle politique de formation ?
Table ronde animée par Marcel Jaeger, IRTS Ile-de-France

  • Francine Bavay, Vice-Présidente du Conseil régional Ile-de-France
  • Dominique Letourneau, Ecole Supérieure Montsouris
  • Martine Mondopulos-Clémente, Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier (ANFH)
  • Didier Tronche, Syndicat national au service des associations du secteur social et médico-social (SNASEA)
  • Annie Léculée, syndicaliste

Conclusions
Par Gérard Massé, MNASM et Brigitte Cheval, ETSUP

logo MNASM

Colloques, rencontres, journées d’études de l’IRTS


Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés