Etudiants solidaires, un projet au Bénin

Fabien L'Huillier & Julia Stéphan Ils sont trois - dont deux étudiants de l’IRTS - jeunes et engagés dans un projet de solidarité. Cyrille Guézel, est auxiliaire de vie sociale à Brest, Fabien L’Huillier est étudiant éducateur spécialisé et Julia Stéphan est étudiante éducatrice de jeunes enfants.

Membres de l’association "Bénin chez l’habitant", ils mettent en place un projet de solidarité à l’orphelinat "La maison de la joie" dans le village d’Athiémé, au sud du Bénin.

Ils passeront 3 semaines, du 6 au 27 juillet 2014, auprès des enfants et souhaitent, à travers ce voyage, leur apporter une aide... A condition de pouvoir autofinancer leur projet : billet d’avion, hébergement, passeport, visa, vaccins, transport du matériel...

A l’IRTS, ils vendent des boissons et confiseries à la pause, recherchent des financeurs extérieurs, participent à l’organisation de concerts, stage de Zumba [1] , repas africains en Bretagne et ont déposé un appel à soutien sur le site Internet ulule.
En parallèle, ils mettent en place des récoltes de vêtements et de fournitures scolaires.

Projet de solidarité à l’orphelinat Athiémé la maison de la joie

Nous partons trois semaines au Bénin avec l’association Bénin chez l’habitant [2] dont nous sommes membres. Cette association a pour but de promouvoir différentes valeurs : l’ouverture au monde, l’interculturalité, la solidarité et l’engagement citoyen à travers la promotion et le développement des échanges franco-béninois. Une création à l’initiative de jeunes Béninois vivant à Brest.

Partenaires au Bénin
ONG PRODEDCOG, l’orphelinat d’Athiémé

Partenaires en France
Le CICODES, le Conseil général du Finistère, la région Bretagne, la mairie de Brest, le bureau information jeunesse - BIJ - de Brest, le groupe Thalès, MSA Armorique

Nous sommes un groupe de 12 personnes à participer à ce voyage qui comprend différents projets ; rénovation d’écoles et formation à l’informatique, soins médicaux et distribution de lunettes, ainsi que notre projet à l’orphelinat d’Athiemé.

** Les objectifs

L’objectif principal est de garantir à l’orphelinat un fonctionnement autonome permettant aux enfants d’y vivre dans des conditions de vie acceptables.
Il s’agit d’apporter une aide matérielle visant à améliorer les conditions de vie de des enfants.
Nous souhaitons que notre projet perdure dans le temps en apportant une aide et un soutien régulier à l’orphelinat.

** Origine du projet

L'orphelinat La maison de la joieEn 2013, Julia Stephan a participé avec 9 autres membres de l’association à la rénovation d’une école dans un village du sud du Bénin. Lors de ce voyage, une journée a été consacrée à la visite de cet orphelinat et à la découverte des enfants et des encadrants qui y vivent. A la suite de ces rencontres et compte tenu des conditions de vie difficiles pour les enfants, est né ce projet.

Il y a 30 enfants accueillis au sein de l’orphelinat, filles et garçons âgés de 6 et 16 ans. Les enfants y vivent avec deux adultes qu’ils appellent "grand frère" et "grande sœur". Chaque jour, les enfants se rendent à pied à l’école du village.
Le bâtiment où ils vivent est petit et un autre bâtiment qui servirait de dortoir est toujours en attente de travaux. Il y a seulement deux chambres où les enfants dorment. Certains enfants ne bénéficient pas de soins, faute de moyens.

** Les modalités du projet

L'orphelinat La maison de la joieNous passerons la majorité de notre temps à l’orphelinat La maison de la joie dans le village d’Athiemé au sud du Bénin.

Nous participerons à la vie quotidienne de l’orphelinat. Nous allons partager des moments enrichissants. Nous allons découvrir comment vivent les enfants et apporter une aide à l’équipe tant sur le plan humain et organisationnel qu’en matière de mise en place d’animations - jeux, danse, musique… afin de contribuer à l’épanouissement des enfants.


Plus concrètement :
- construction d’un poulailler. En effet, nous souhaitons que notre projet permette à l’orphelinat de tendre vers un système d’autosuffisance au niveau alimentaire
- distribution de jouets, vêtements, fournitures scolaires afin d’apporter un soutien matériel aux enfants. Au quotidien nous effectuerons également du soutien scolaire
-visite d’un médecin afin d’effectuer un bilan de santé pour chaque enfant
- organisation d’une sortie avec les enfants au village de Grand-Popo : matinée au centre des arts et de la musique et après midi à la plage.

Par ailleurs, au travers des discussions avec les responsables de l’orphelinat et de ce que nous allons vivre au quotidien, ces trois semaines vont nous permettre de nous rendre compte des besoins sur place afin d’organiser notre projet pour l’année suivante.

Nous serons auprès des enfants puis le soir, nous serons accueillis au sein d’une famille du village. Nous serons alors totalement immergés dans la culture béninoise.

Enfin, nous souhaitons, découvrir une culture différente de la notre et ainsi ouvrir notre regard sur le monde et sur l’Afrique plus particulièrement.
Nous réaliserons un film documentaire sur notre expérience afin de sensibiliser à la solidarité internationale et partager la culture béninoise. Nous souhaitons, par le biais de ce film, expliquer notre expérience vécue lors de ce voyage et faire entendre la parole des enfants.

Aider le projet

Sur le site internet ulule.com/orphelinat-benin

En savoir plus sur l’association Bénin chez l’habitant. Site Internet benin-chez-lhabitant.fr et la page facebook.com/benin.chez.lhabitant

Envoyer un mail à Julia Stéphan

Photos - Bénin chez l’habitant 2013 & Marie Christine Girod IRTS 2014


[1] Chorégraphies qui s’inspirent de danses latines et d’aérobie

[2] Modeste Affanou est le Président de l’association Bénin chez l’habitant.

Actualités de l’école


Explorez le site

Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés