Stéphanie Martinez - Prenez du plaisir dans la formation préparatoire

Par Sandrine Amos.

Stéphanie Martinez Est-ce que vous pouvez vous présenter et dire quel était votre projet de formation avant votre arrivée en classe préparatoire ?
Je m’appelle Stéphanie Martinez et j’ai actuellement 25 ans et je suis en 2e année de formation Educateur spécialisé. J’ai fait partie de la promotion préparatoire 2013-2014. Je suis rentrée en prépa – semaine d’information et construction du projet professionnel – avec pour projet, d’entrer en formation éducateur spécialisé.

Pourquoi avez-vous suivi la semaine d’information et d’orientation ?
J’ai fait le choix de suivre La Prépa à Montrouge car j’ai apprécié les modalités d’organisation. En effet, la semaine d’information permet d’avoir un “avant-goût” de l’ensemble du dispositif. En plus, le détail des différents modules proposés nous rend actif dans la façon d’organiser notre préparation aux épreuves d’admission. Ça nous permet de l’orienter selon nos propres besoins ; c’est-à-dire ce que nous désirons approfondir, améliorer…

Je n’étais pas sûre de mon orientation professionnelle. J’avais rencontré une éducatrice spécialisée. J’avais réalisé que les objectifs, les actions… que je souhaitais mettre en œuvre dans un métier correspondaient à celui d’éducateur spécialisé. Toutefois, avec mon parcours universitaire antérieur, on me disait que la profession d’assistant de service social pourrait mieux me correspondre. Je souhaitais le vérifier par moi-même. Pendant la semaine, j’ai pu confirmer mon projet professionnel : devenir éducatrice spécialisée.

J’ai beaucoup apprécié que la promotion soit accueillie dès le 1er jour par le directeur de l’école. J’ai retenu que nous avions tous notre place en tant que travailleur social – indépendamment de ce que nous avions pu faire avant – ce qui m’a rassurée.

On nous a donné une vue d’ensemble des différentes professions du social avec un contact en direct avec beaucoup de formateurs de l’école. Nous avons pu rencontrer des anciens étudiants de La Prépa ainsi que des étudiants de l’IRTS diplômés. L’entretien de fin de semaine nous a permis de cerner nos besoins afin de pouvoir choisir les modules de La Prépa qui nous correspondent le mieux : écrit, oral… Cette semaine m’a été très bénéfique.

A l’issue de la semaine j’ai intégré La Prépa. Je n’avais jusqu’alors passé que des partiels universitaires mais jamais les épreuves d’entrée en école du social…

Quel module avez-vous choisi de suivre et pourquoi ?
J’ai suivi la totalité des modules proposés : écrit, oral, terrain ainsi que l’accompagnement personnalisé. Ce choix, c’était pour bénéficier de la préparation la plus complète possible, cela me rassurait…

Selon vous et en quelques mots, que vous a apporté chacun des modules ?
Le module écrit permet de bien comprendre ce qui est attendu lors des épreuves écrites. Ce qu’il faut entendre par “synthèse” et par “résumé”. Ca peut laisser penser que c’est le même exercice mais en réalité, c’est diffèrent sur le plan méthodologique. Egalement savoir comment lire et analyser les textes…

Le module oral permet de prendre plus d’assurance par le biais d’exercices multiples et de mise en application individuelle et/ou collective. Il permet de mieux appréhender les entretiens, les questions susceptibles d’être posées.

Le module terrain, qui était pour ma part essentiel à suivre, permet de se forger une 1re expérience de terrain ou d’élargir une expérience préexistante. Les retours à l’école permettent de discuter de cette expérience en construction, d’échanger sur les différentes pratiques, de poser des questions. Ce module m’avait été conseillé par le formateur au cours de mon entretien de fin de semaine d’orientation. Je n’ai pas regretté car cette expérience m’a permis de pouvoir alimenter mon argumentation lors de l’épreuve orale, d’illustrer par des situations vécues sur le terrain.

Enfin, l’accompagnement personnalisé permet de se sentir suivi tant sur le plan des évaluations dans les différents modules – notamment “les épreuves blanches” de fin de prépa – qu’en ce qui concerne notre évolution et notre cheminement personnel vis-à-vis de notre entrée en formation, voire de nos futures professions.
Ces 2 derniers modules constituent des avant-goûts de la formation comme les groupes d’analyse de la pratique – GAP – et le groupe d’évaluation des pratiques – GEP – que nous avons ensuite sur les 3 ans de formation d’éducateur spécialisé.

Au-delà du fonctionnement de La Prépa en elle-même et du déroulement des modules ce qui est agréable en prépa à l’IRTS est que ce n’est pas une prépa “classique”. Ici, les formateurs donnent des axes de réflexion, des clés que chacun s’approprie ensuite de façon personnelle et non des “réponses toutes faites”. Nous sommes actifs dans notre préparation d’entrée en formation, comme nous le sommes durant les 3 ans de formation.
En outre, La Prépa m’a appris à “désapprendre”, à m’éloigner de toute la dimension “scolaire” que j’avais connu jusqu’ici pour réfléchir au-delà, par moi-même... Ce qui m’a aidée à mon entrée en formation d’éducateur spécialisé.

Aujourd’hui vous êtes en formation, êtes-vous toujours en contact avec les anciens de votre promotion ?
Oui, je suis toujours en contact avec les étudiants de La Prépa. Certains ont intégré l’IRTS de Montrouge – dans les différentes formations – et il est très agréable de se retrouver en cours ou de se croiser dans les couloirs. D’autres ont intégré d’autres écoles.

Actuellement en fin de 1re année est-ce que votre objectif professionnel prend forme ?
Je suis entrée en formation avec l’idée, quand je serai diplômée, d’être éducatrice spécialisée dans le champ de la protection de l’enfance. Je cherche d’ailleurs à effectuer mon stage long de 2e année dans ce secteur.

Mais, mes stages précédents dans le secteur du handicap m’ont permis de revenir sur de nombreuses appréhensions. Je me suis effectivement énormément plue au contact de ce public au point d’envisager de travailler auprès de personnes en situation de handicap. Ainsi, bien que mon projet relatif à la protection de l’enfance soit toujours d’actualité, je ne me limite plus à un cadre professionnel fermé.

Si vous aviez un conseil à donner aux futures promotions ?
Je leur dirais : prenez du plaisir dans la formation préparatoire, profitez en au maximum car cela passe très vite. Quelque soit votre parcours antérieur, ne vous inquiétez pas. N’hésitez pas à solliciter les formateurs de l’IRTS ainsi que l’équipe pédagogique en général.
Aussi, croyez en vous, en votre projet et aux autres personnes de votre promotion… mais vraiment surtout, amusez-vous !

Découvrir La Prépa



Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés