Sandy Cazé - Mes 7 premiers mois à l’IRTS

Parole aux étudiants - Texte de Sandy Cazé, étudiante 1re année assistant de service social à l’IRTS.

Sandy Cazé, étudiante assistant de service social - IRTSJ’ai commencé à réfléchir il y a 2 ans au métier d’assistante de service social, après différentes rencontres, professionnelles et informelles.
Curieuse, j’ai commencé alors à écumer la toile pour me renseigner sur la formation d’assistante de service social et les écoles qui la proposaient. L’IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne était un nom qui revenait régulièrement. Une autre école, presque sa voisine, proposait aussi un cursus unique, à double validation.
Quel était donc cet étrange objet dans la galaxie du travail social que je m’apprêtais à explorer ?
Ce n’était que le début d’une longue rencontre avec l’IRTS et son projet pédagogique !

A l’occasion d’une reconversion professionnelle, je me suis lancée ! Après avoir préparé les épreuves d’admission avec diverses annales des années précédentes, je passai l’épreuve écrite d’admissibilité. Il s’agissait d’un texte sur l’addiction à résumer et une dissertation sur ce sujet à composer.
Pour l’oral, j’ai donc rencontré 2 professionnelles en 2 entretiens successifs : une psychologue et une assistante de service social qui m’ont interrogée sur mes motivations.
Mon interlocutrice à l’IRTS me rappelait 2 jours après pour me dire que je ferais ma rentrée en septembre !

La réunion de pré-rentrée
A la réunion d’information, 1 mois après, j’ai su qu’il fallait chercher mon 1er stage pour novembre, mais j’ai pu aussi poser des questions sur le fameux cursus unique, à double validation. J’appris que grâce au partenariat avec l’université Paris 13-SPC, les enseignants venaient à Montrouge nous donner les cours magistraux ; que tous nos résultats étaient pris en compte pour l’obtention d’une licence [1] et aussi pour les diplômes d’État – assistant de service social, éducateur jeunes enfants ou éducateur spécialisé !

Je fis donc ma rentrée le 1er septembre 2015
Le vice-président du Conseil des études et de la vie universitaire de l’Université Paris 13-PSC et le directeur de l’IRTS nous accueillirent par un discours. L’amphithéâtre s’appelle “Tom” et je ne sais pas encore qui c’est… Nous étions nombreux, c’était intimidant – nous sommes toujours nombreux, mais c’est moins intimidant. Je constate qu’il y a dans la promotion 2015-2018 une grande diversité d’âge, d’origine… et que les personnes sont souriantes.
L’école possède un jardin et malgré son aspect labyrinthique, elle est conviviale.

La bonne surprise du reste de la semaine fut la mise en place d’ateliers de médiation créative en petits groupes – de la cuisine à la danse en passant par l’écriture ! Le but était, d’une part de nous faire travailler sur nos représentations des métiers du travail social – je dirais prénotions maintenant ! –, d’autre part de nous placer en transversalité interprofessionnelle dès le début, par le mélange des 3 métiers, et enfin que nous fassions connaissance.

Et l’après
L’IRTS a en effet vocation à encourager la transversalité interprofessionnelle par une reconnaissance mutuelle des 3 formations ainsi que de leurs champs de compétences respectifs.
L’IRTS propose dans son programme pédagogique un autre atelier de médiation créative en février, des exposés en groupe et un stage collectif en mai pour les étudiants de 1re année. C’est en effet tout un apprentissage de travailler ensemble, et cela nous place déjà en situation quasi professionnelle.

L’école met à notre disposition des outils et des savoirs variés. Les matières “licence” comme la sociologie, la psychologie, l’économie et le droit sont en fait plus en lien avec notre futur métier que je ne l’aurais pensé la 1re fois que j’ai consulté mon emploi du temps. Le contenu est dense, car il correspond à 2 semestres universitaires, entrecoupés de 2 stages en 1re année.
Au niveau du diplôme d’État, nous avons des formateurs disponibles, eux-mêmes professionnels du travail social, qui nous encadrent durant 3 ans. Cela personnalise l’enseignement dispensé, qui à l’IRTS, ne se fait pas qu’en cours magistral !

Créer du lien est une autre chose que nous apprenons : le lien social, le lien entre les savoirs théoriques et pratiques, le lien entre les matières… Nous apprenons à mettre à disposition des personnes que nous accompagnerons dans 3 ans nos compétences, notre savoir-être, et à développer notre savoir-faire…

Pour le moment, la galaxie IRTS me met des étoiles dans les yeux !

Le 30 mars 2016.

Découvrir la formation assistant de service social

Photo - ©Marie Christine Girod – IRTS 2016

[1] Au choix – Administration économique et sociale - Sciences sanitaires et sociales - Clinique – Psychologie


Explorez le site

Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés