Séminaire - Le risque - De janvier à mai 2017

La Chaire de travail social et d’intervention sociale – Cnam –, le Groupement de coopération de recherches en action sociale et médico-sociale d’Ile-de-France – GRIF – & le Laboratoire Lise Cnam CNRS organisent un séminaire de janvier à mai 2017 intitulé Le risque - Paris.


Argumentaire - Extrait

Ce séminaire a pour objectif d’interroger la place du risque dans la société et le déplacement de la contradiction entre, d’une part, des risques à gérer en vue de les supprimer et l’utilité subjective et sociale de la prise de risque.

Le travail social n’échappe pas à cette montée du risque tant dans son intervention que pour lui-même. Il fait face au risque gratuit, délibéré et au risque nécessaire et voulu. Concernant le risque délibéré, le travail social est confronté aux comportements de deux types : la prise de risque des jeunes qui vont rechercher le sens de leur vie à travers de nouvelles sensations et qui se caractérise par la mise en danger de sa santé, de sa vie... ; les conduites à risques qui correspondent à une recherche de plaisir ou au soulagement d’un malaise intérieur –violences itératives, scarifications multiples, conduites suicidaires, troubles des conduites alimentaires, addictions… – ont souvent la fonction ordalique de vérifier la possibilité et le droit d’exister, de se prouver à soi-même sa valeur.

Quant à la prise de risque nécessaire et voulue par le travail social, elle fait partie de la relation d’aide avec les jeunes, les personnes vulnérables… ; elle est vue comme un outil social et thérapeutique et a pour objectif la socialisation, la créativité, l’inventivité. Prendre des risques, c’est laisser entrer la vie avec tout ce qu’elle peut amener d’imprévus. La prise de risque est une nécessité audacieuse qu’il faut réfléchir et gérer avec prudence. Prendre des risques calculés, c’est laisser entrer la vie avec tout ce qu’elle peut amener d’imprévus. C’est alors la question des risques et périls qui se pose : quels sont les risques que les travailleurs sociaux décident, ou non, de prendre, et dans quel cadre collectif et réflexif – équipe, direction, analyse de pratique, etc. – La question de la responsabilité des professionnels y est cruciale. Le dispositif législatif encadrant la responsabilité civile et pénale des professionnels, en protection de l’enfance par exemple, est dense – lois, règlements, circulaires – pouvant alors générer une paralysie de l’action. En dernière instance, la question du risque en travail social renvoie ainsi à l’éthique, c’est-à-dire aux principes au nom desquels la décision sera prise de courir le risque.

Par ailleurs, le travail social, comme ailleurs, a vu l’irruption des risques psycho-sociaux – RPS. Les mutations en cours – restructurations, réorganisations, rationalisation, performance, évaluation des pratiques – affectent les professionnels dans l’exercice de leur pratique quotidienne et seraient une cause de leur mal-être et de leurs souffrances psychologiques. D’où la nécessité de connaître, évaluer, prévenir, et traiter les risques psychosociaux, afin de retrouver la qualité de vie au travail. Il existe en effet un indissociable lien entre bientraitance des salariés et qualité de l’accompagnement.

Programme

** Mardi 24 janvier 2017

9h30-12h00
Approches conceptuelles - Les conduites à risques des jeunes générations
- David Le Breton, professeur de sociologie et d’anthropologie à l’université de Strasbourg, chercheur au laboratoire Cultures et sociétés en Europe, membre de l’Institut universitaire de France, auteur de plusieurs ouvrages sur la notion du risque, notamment : la passion du risque, sociologie du risque, adolescence et conduites à risque

Animée par Marcel Jaeger et Brigitte Bouquet

** Mardi 28 février 2017

9h30-12h00
Le risque dans le contexte des mutations socio-économiques et environnementales

Prudence et principe de précaution
- Florent Champy, directeur de recherche au CNRS à l’université Jean Jaurès à Toulouse

L’exposition aux risques chez les personnes âgées en Chine
- Jingyue Xing, ATER au Cnam

Animée par Yvette Molina

** Mardi 28 mars 2017

9h30-12h00
Les principes de prévention et de précaution dans les politiques publiques
- Patrick Peretti-Watel - à confirmer

L’évolution des distinctions risque de danger/ danger/danger grave et immédiat en protection de l’enfance

Le risque et les addictions
- Didier Jayle, titulaire de la chaire Addictologie au Cnam

Le risque dans la loi santé du 26 janvier 2016 et le concept d’exposome
- Marcel Jaeger, titulaire de la chaire de Travail social et d’intervention sociale au cnam

** Mardi 16 mai 2017

9h30-12h00
Les risques dans l’action sociale, les pratiques
- Barbara Rist
- Marie-Christine Bureau
- Catherine Lenzi

Animée par Anne Petiau

Lieu, inscription, contact

Cnam - Amphi A - Fabry-Pérot
292 rue Saint Martin
75003 Paris

Entrée libre avec inscription obligatoire par mail.
S’inscrire par mail

L’actualité du secteur


Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés