Sortir de : une pratique éducative - Formation des éducateurs spécialisés

Rencontre des étudiantes avec l'abribus des enfants du canal

“Pourquoi commencer par là ? Cette carte donne à voir de façon très concrète la nécessité du détour dans un accompagnement : educere, c’est “sortir de”. Parfois il suffit de sortir des murs pour qu’une personne se montre différente […] Tout décor crée une ambiance, rend possible ou impossible telle initiative […] Rendre possible l’initiative et la circulation des échanges, ce sera aussi “bouger les murs” […]

Tout éducateur pourra donner des exemples de sorties avortées. Séjours catastrophes lorsque l’on emmène un groupe de jeunes à la montagne et qu’ils reconstituent le quartier et ses codes à 2 000 mètres d’altitude […] un simple séjour a besoin d’être habillé de rêve […], l’ordinaire est un réservoir d’extraordinaire.”

François Hébert, Chemins de l’éducatif, juillet 2012.

C’est par cette citation que débute le projet de formation élaboré par Gabrielle Garrigue et Marie Haloux, formatrices à l’IRTS - Site de Montrouge - pour les étudiants de la filière éducateur spécialisé de 1re année :

C’est à partir de ce jeu entre le dehors et l’intérieur que l’acte éducatif va permettre à l’autre, en souffrance ou fragilisé, d’ouvrir pour lui d’autres possibles.
Aussi travailler avec les étudiants cette dimension de l’accompagnement est une pratique formative qui s’acterait dans l’atelier intitulé sortir de.
Cela suppose de travailler la notion de “dehors” : il existe des dehors qui sont proches et des dehors plus lointains. Ce dehors est à penser, à construire, partant de la problématique des accompagnés, et des réalités institutionnelles - matérielles, financières, en terme de responsabilité. Il s’agit aussi de la dynamique de projet.
Penser le projet, c’est s’engager, c’est construire, évaluer, faire évoluer dans une réflexion de groupe.
Aussi nous avons pensé ce module en nous appuyant sur ces logiques.

Dispositif de formation en 2 jours, pour les ES en 1re année

** Lundi 10 février 2014

Rencontre avec six professionnels qui agissent dans différents secteurs éducatifs : insertion, prévention, handicap, santé mentale, protection de l’enfance et auprès de publics différents : enfants, adolescents, adultes.

Ces professionnels ont échangé pendant la matinée avec les étudiants autour de leur projet en particulier mené avec des usagers, en axant sur la conception du projet : enjeux pour les personnes concernées et participation, budget, encadrement, créativité...

L’après-midi, en petits groupes, les étudiants ont approfondi avec l’intervenant de leur choix.
Les étudiants des promotions antérieures sont venus partager leur expérience du projet construit avec l’association En passant par la montagne.

Les professionnels

- En passant par la montagne autour de la réinsertion par des séjours en montagne. Intervenant : Guillaume de Chiara
- Rues et Cités autour de la prévention spécialisée par des chantiers éducatifs, notamment l’expérience de rénovation d’un quartier de la ville de Noisy-le-Sec. Intervenantes Céline Nachef et Céline Favre
- Institut d’éducation motrice Saint Jean de Dieu - IEM - à partir de projets de transferts sportifs avec des adolescents en situation de handicap. Intervenant Vincent Lassalle
- L’équitation comme un outil de liberté avec des personnes atteintes de troubles autistiques. Intervenante Violette Vachon
- Club de prévention spécialisée de Gennevilliers à partir d’expériences de projets avec des jeunes en plongée sous marine. Intervenant Adam Cano
- Association Seuil : Marcher pour s’en sortir à partir de l’expérience proposée par une marche accompagnée pour des jeunes suivis en protection de l’enfance. Intervenant Paul Dall’Acqua

** Lundi 10 mars 2014

Les groupes d’étudiants préalablement constitués ont participé à une journée d’expérimentation, soit directement en lien avec le terrain de l’intervenant, soit accompagné dans une découverte de la spécificité du “dehors” exploré.

Ainsi ils ont expérimenté le déplacement sur un lieu de transfert adapté aux personnes en situation de handicap ou ont été initiés à la plongée sous marine ou ont participé à un chantier de rénovation urbaine ou ont expérimenté la marche, l’escalade, découvert l’environnement d’un centre équestre…

Focus sur l’expérience par la marche


Camille Roudaut Lucile Ehon


Audrey Ecourtemer


Camille Roudaut & Anaïs Foligné Laurine Kiba

Il est 9h30, c’est un lundi matin. Elles sont 5 étudiantes, chaussures confortables pour la marche, sacs légers avec le sandwich pour midi et le parcours imprimé depuis internet, avec de grosses flèches bleues chaque fois qu’il faudra tourner... pas de téléphone, c’est pour vivre pleinement entre nous, sans être connectées.


Objectif : rejoindre à pied depuis l’IRTS situé à Montrouge, l’association Seuil - Marcher pour s’en sortir située à Paris dans le 20e [1]. Le document dit que nous seront arrivées à destination dans 2 heures.


Le 1er doute arrive très vite. Elles n’ont pas pris la bonne rue. Arrêt au bureau de tabac pour demander le chemin... échanges sympathiques avec les clients... C’est bon, elles sont dans la bonne direction.



Une organisation s’installe, l’une d’entre elles guide le groupe avec l’itinéraire imprimé, elles s’arrêtent devant les plans des abribus pour vérifier. D’autre fois, leurs connaissances de Paris vont suffire.







Elles discutent entre elles, souvent par deux... il fait très beau. Parfois la marche est silencieuse. Pas de lèche vitrine, pas de pause café ou cigarette... juste un arrêt pour une photo souvenir... pas question de traverser une rue si le piéton du feu n’est pas au vert. Elles sont concentrées sur l’objectif : arriver au bon endroit et à l’heure.









Un arrêt toutefois, devant un bus singulier, boulevard Arago. Une discussion s’installe. Il s’agit du bus des enfants du canal. La rencontre est intéressante entre les étudiantes et les personnes qui viennent y prendre un café ce matin là. Elles sont gentiment invitées à une visite guidée à l’intérieur.
Les enfants du canal a été créée dans la foulée du campement du Canal Saint-Martin à Paris, pendant l’hiver 2006-2007 à l’initiative des Enfants de Don Quichotte.
Ils ont installé un accueil de jour dans un bus à impériale. Dotée d’une équipe composée de travailleurs sociaux, de travailleurs pairs et de bénévoles, cette structure innovante accueille des personnes sans abri. [2]





Il est 11h30, elles sont avenue Ledru Rollin - 11e. Il leur reste environ 1/3 du trajet à faire pour rejoindre 2 autres groupes de 5 étudiants, partis avant elles. Ils passeront tous l’après-midi avec l’équipe du Seuil - Marcher pour s’en sortir.

En savoir plus sur Les enfants du canal Site Internet : lesenfantsducanal.fr
En savoir plus sur Seuil - Marcher pour s’en sortir Site Internet : assoseuil.org

Et après

Suite à cela, les étudiants auront à rendre compte par un écrit de groupe les réflexions que ces deux journées sortir de ont suscitées.
Cette expérimentation interrogeant ce qui se joue pour eux, ce qui est nécessaire à penser en situation de responsabilité avec des usagers, ce que ce type de projets peut porter et comment, les déceptions aussi que cela peut amener et comment travailler cela en tant qu’éducateur spécialisé.

Ils auront la possibilité de faire une proposition de projet à poursuivre en 2e ou 3e année de formation.
Il s’agit là de mettre en avant l’esprit d’initiative des étudiants et leur engagement. Aussi cette possibilité leur sera ouverte dans le cadre d’un montage de projets en lien avec les médiations créatives ou dans d’autres espaces.


 [3]

[1] Seuil Paris - 31 rue Planchat - 75020 Paris.

[2] Un Bus pour les Sans-Abri - ASH N° 2754 du 06/04/2012.

[3] Photos © Marie Christine Girod IRTS 2014

Actualités de l’école


Explorez le site

Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés